Maville.com  par  Ouest-France
Sport

Football : Gervinho ou les envolées de « pattes de serin »

...
photo © blandine lamperière.

© Blandine Lamperière.

La finition a longtemps été son talon d'Achille. Alors, Gervais Yao Kouassi (21 ans), surnommé Gervinho par un ancien entraîneur brésilien, a travaillé, écouté et pas mal téléphoné... « Didier (Drogba) m'a souvent donné des conseils au téléphone ».

Les résultats sont déjà palpables. Deux buts en 26 matchs la saison passée, cinq en 18 apparitions cette année. Son premier ? À la Beaujoire. Dans le temps additionnel. « Un bon souvenir mais il faut tourner la page sur ce succès 4-1 de l'aller car, depuis, Nantes a retrouvé du potentiel ».

Gervinho, lui, n'a jamais perdu sa bonne humeur. « Il joue comme il est dans la vie. Avec enthousiasme », disait de lui Alain Pascalou. Le directeur technique du Muc 72 admiratif mais aussi chambreur à ses heures. « Gervais, il aime créer, tenter. Son jeu doit pétiller. Mais quand il est moins bon, je lui dis souvent avec humour qu'il a les yeux d'un poisson mort... »

Tenté par l'Angleterre et l'Espagne

Capitaine des Éléphanteaux à Pékin, buteur face à la Serbie, quart de finaliste et vainqueur du fair-play, le petit Gervais est rentré fatigué mais heureux des Jeux. « Ma première grosse compétition car, à la CAN, j'avais peu joué. Les JO doivent me servir en club ». Surnommé « patte de serin » en raison de ses mollets de coq et de ses chaussures or, Gervinho espère « tirer Le Mans vers le haut en assurant un maintien rapide ». La réception de Nantes étant pointée comme un match à gagner absolument. « Ils sont revenus à deux points. Il faut donc qu'on reprenne nos distances ».

Sous contrat jusqu'en 2011, l'ancien de Beveren sait « qu'il n'a pas le droit à l'erreur » pour qu'un jour sa carrière prenne une autre dimension. « Forcément, j'ai envie d'intégrer un jour un grand club européen. L'Angleterre et l'Espagne m'attirent ». Arsenal se serait déjà renseigné. « Un club qui donne sa chance aux jeunes ». Sans oublier qu'à son époque Académie, Gervinho ne voyait que par Thierry Henry. Il y a pire comme exemple d'efficacité...

 
Philippe PANIGHINI.   Ouest-France  

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Le Mans

Aujourd'hui sur maville

Galerie photos sport

Suivez-nous !

suivez-nous sur twitter !
Retour en haut