Maville.com  par  Ouest-France
Info

SNCF. Plus d’un millier de démissions en 2018, du jamais-vu

...
photo la sncf a connu, en 2018, un nombre record de démissions. © ouest-france

La SNCF a connu, en 2018, un nombre record de démissions.© Ouest-France

Le Parisien s’est procuré le bilan social 2018 de la SNCF qui sera présenté, ce mercredi, aux partenaires sociaux. Le chiffre des démissions a bondi de 34 % en un an. En tout, 1 025 cheminots ont quitté l’entreprise publique en 2018.

Plus d’un millier de démissions ! C’est un chiffre record que révèle le bilan social 2018 de la SNCF qui sera présenté, ce mercredi, aux partenaires sociaux et que Le Parisien s’est procuré.

L’année dernière, ce sont précisément 1025 cheminots qui ont quitté l’entreprise publique. Soit un bond de 34 % sur un an, puisque 763 démissions avaient été enregistrées en 2017 et 614 en 2016. Même si le chiffre est à relativiser - la SNCF compte en tout 143 328 salariés -, il démontre une tendance.

« L’entreprise ne fait plus rêver »

Un syndicaliste confie au Parisien : « L’entreprise ne fait plus rêver. Dernièrement, j’ai accompagné un collègue qui voulait absolument partir cette année alors qu’il avait quatorze ans d’ancienneté et qu’au bout de quinze années, un cheminot a le droit d’avoir les facilités de circulation à vie. En trente ans, j’avais jamais vu ça. »

En cause, notamment, les réformes menées depuis une douzaine d’années pour se préparer à l’ouverture à la concurrence ont épuisé les équipes. « Il n’y a jamais eu autant de licenciements pour faute, constate auprès du Parisien un syndicaliste de SUD Rail. De 452 en 2016, nous sommes passés à 676 personnes l’année dernière. »

« Dans la moyenne des grandes entreprises »

À la SNCF, on tempère cependant cette tendance : « Ce chiffre reste dans la moyenne des grandes entreprises, indique au Parisien Benjamin Raigneau, directeur des ressources humaines.Certes il est en hausse, mais c’est aussi parce que le nombre de démissions à la SNCF a toujours été très bas. »

Pour le DRH, l’explication se trouve dans la tension sur certains métiers. « Il y a une forte concurrence pour embaucher des chaudronniers, des mécaniciens ou des agents de maintenance, notamment en Ile-de-France. À nous d’être attractifs. »

 
Ouest-France  

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Le Mans

Aujourd'hui sur maville

Exprimez-vous !

Faut-il reconnaître les enfants nés de GPA à l'étranger ? 66
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Suivez-nous !

suivez-nous sur twitter !
Retour en haut