Maville.com  par  Ouest-France
Info

Les agriculteurs en colère bloquent les routes partout en France ce mardi

6
photo depuis 11 h, ce mardi, des agriculteurs bloquent des routes à travers la france (ici, à strasbourg). © frederick florin/afp

Depuis 11 h, ce mardi, des agriculteurs bloquent des routes à travers la France (ici, à Strasbourg).© FREDERICK FLORIN/AFP

Les agriculteurs manifestent dans toute la France ce mardi 8 octobre 2019, à l’appel des syndicats FNSEA et JA. Fatigués de la « déconsidération » du métier, ils veulent mettre la pression sur le gouvernement.

C’est un « premier avertissement » que lancent les agriculteurs au gouvernement. Ce mardi 8 octobre, entre 11 h et 14 h, la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) et les Jeunes agriculteurs (JA), majoritaires, appellent à bloquer les principaux axes routiers du pays.

À Caen, 71 tracteurs et 220 agriculteurs ont investi le centre-ville, où ils ont investi la place Foch depuis 12 h 30. Ils devraient quitter la place aux alentours de 16 h. Dans les Côtes-d’Armor, des agriculteurs se sont retrouvés vers midi, sur la RN12 dans le sens Brest-Rennes, à Plounévez-Moëdec

En Ille-et-Vilaine, les barrages filtrants d’agriculteurs ont commencé, près de Rennes, du côté de Bréal-sous-Montfort, à 11 h 25, sur la RN24, en filtrant la circulation dans le sens Rennes – Vannes. 

« Cri de détresse »

À travers l’Ouest et la France, des centaines d’agriculteurs et leurs tracteurs sont dans la rue pour exprimer leur « cri de détresse ».

La mobilisation était importante en milieu de journée dans l’Est où une centaine de tracteurs bloquaient l’autoroute A4 aux abords de Strasbourg.

Dans l’ensemble du Bas-Rhin, peu avant 13 h, plus de 500 tracteurs étaient encore en train de converger vers cinq points de blocage, essentiellement sur les autoroutes A35 et A4, générant « plusieurs kilomètres de bouchons » derrière les convois, sans qu’aucun autre incident n’ait été relevé, a-t-on appris auprès de la préfecture. Dans le Haut-Rhin, environ 120 tracteurs bloquaient la jonction entre l'A35 et l'A36.

En Ile-de-France, 200 tracteurs étaient mobilisés selon la FDSEA, dans le Val-d’Oise, les Yvelines, l’Essonne, le Val-de-Marne et en Seine-et-Marne.

Dans l’Hérault et dans le Vaucluse, une cinquantaine d’agriculteurs, selon la FDSEA, une trentaine selon la gendarmerie, étaient partis de l’entrée d’autoroute d’Avignon Sud pour effectuer une opération escargot sur les trois voies de l'A7.

Agribashing

Les syndicats brandissent ce mardi trois motifs de mécontentement, l’agribashing en tête. « On en a marre de toutes les fake news, les émissions à charge à la télé, des intrusions dans nos exploitations par des associations et même des députés, les insultes quand on pulvérise dans nos champs… », tempête Jimmy Guérin, éleveur de bovins et président des Jeunes agriculteurs en Ille-et-Vilaine.

Mi-septembre, un incendie volontaire a détruit un poulailler dans l’Orne. Un agriculteur se suicide tous les deux jours en France. « Nous ne voulons pas empêcher les gens d’aller travailler, mais envoyer un message fort et échanger avec les Français. Il reste encore des efforts à faire, mais beaucoup a déjà été fait », souligne Vincent Pelletier, éleveur de porcs et producteur de cultures bio en Vendée, où de premières actions ont été menées fin septembre.

> Lire aussi.

Pays de la Loire : opérations escargot des agriculteurs à l’appel de la FDSEA ce mardi

CARTE. En Ille-et-Vilaine, où seront les barrages filtrants des agriculteurs ce mardi ?

Normes drastiques

« Les normes européennes fiscales et environnementales nous mettent en porte-à-faux », déplore Jimmy Guérin. La réduction des pesticides s’accélère, mais « on ne nous donne pas de solutions pour changer ».

Les États généraux de l’agriculture et de l’alimentation, organisés en 2018, devaient déboucher sur une meilleure rémunération des producteurs, pour les aider à faire face aux prix imposés par les distributeurs.

Votée il y a un an, la loi Alimentation fait des déçus. « Les États paraient sur de belles paroles. Toute la profession s’est mise au boulot et derrière, ça n’a rien donné. »

Accords internationaux

Les agriculteurs dénoncent enfin deux accords de libre-échange signés par l’Union européenne.

Le premier liant l’Europe au Canada (Ceta) et surtout le second, qui ouvre notamment à l’importation, à droits de douane réduits, de 99 000 tonnes de viande bovine en provenance des pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay).

Le marché européen, déjà bien engorgé, risque d’être déstabilisé. « Aucun secteur de l’économie ne supporterait ce que subissent aujourd’hui les agriculteurs », affirment les syndicats, qui dénoncent aussi « l’importation d’une alimentation que nous ne voulons pas ».

 
Fanette BON.   Ouest-France  

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
avatar
Les agriculteurs en colère bloquent les routes partout en France ce mardi

LA FNSEA soit-disant syndicat agricole a tué l'agriculture française et ce pseudo syndicat professionnel maintenant envoie des jeunes manifester, bloque l'économie locale...c'est un des pires lobby au service de quelques uns...là ausi les vrais agriculteurs doivent se prendre en main

avatar
Les agriculteurs en colère bloquent les routes partout en France ce mardi

vous nous tuez,
nous rendez malades (voisins directs de 30 ans d'épandages qui m'ont provoqué une neuropathie dégénérative),

vous vous endettez pour acheter les plus gros tracteurs,
pour mettre en prison des milliers de vaches ou de porcs,
pour grossir et mourir pour le bonheur
*des banques,
*des dirigeants de coopératives, vos employés qui sont devenus vos patrons et
*de la FNSEA qui vous a amené au suicide pour le profit de l'agribusiness!

Ouvrez les yeux:! Ici en Bretagneje connais des agriculteurs bio avec 50 vaches qui font vivre bien 4 familles dont des jeunes de 30 ans mariés et déjà 3 enfants.
Heureux et confiants en l'avenir ils sont!

pourquoi pas vous?

avatar
Les agriculteurs en colère vont bloquer les routes partout en France ce mardi

J’ai lu l’article sur Rennes.maville.com et je souhaitais lire le 3 avis , mais impossible???
C’est très souvent sur ce site que ne pas pouvoir lire les avis??????????

avatar
Les agriculteurs en colère vont bloquer les routes partout en France ce mardi

Les agriculteurs industriels ont peur de perdre leurs subventions, pourtant ils ont un ministre super je préfère l'a culture raisonnée où on peut voir et consommer des produits autres que ceux de la grande distribution.

avatar
Les agriculteurs en colère vont bloquer les routes partout en France ce mardi

En fait, il n' y a que les Agriphozatiers de la FNSEA qui bloquent tout......Les "Paysans Propres" de la Confédération Paysanne sont en plein travail, eux !!!

Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Le Mans

Aujourd'hui sur maville

Exprimez-vous !

Faut-il reconnaître les enfants nés de GPA à l'étranger ? 67
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Suivez-nous !

suivez-nous sur twitter !
Retour en haut